Oublier d’avoir peur

Mais je sais au fond de moi que, quelque part, il y a un Amour, infini de tendresse, qui m’attend et désire m’accueillir, brûler tout mal, m’épanouir et non m’évanouir, et que tout en moi hurle de Le toucher.