À qui je dois la vie

J’en ai vus, de ces regards levés, mouillés, papillonnants, qui te demandent pourquoi leur cœur leur fait mal à ce point ou qui est cette personne qui remplace papa dans le lit de maman.

On peut croire en l’amour

Un regard d’un amour forgé, forgé par des siècles de complicité, des millénaires d’amour, et cent vies partagées.