Lettre d’un Vieux

Je veux être maison, accueil refuge, et Paradis. Je veux être ton havre, et toi le mien. Je veux communiquer, partager, m’associer.

Publicités

Quand on est en cale sèche

Parfois on est en panne, en rade, en cale sèche, pas déprimé mais juste en train peut-être de se réparer.

D’aimer être aimé

Je priais en me baladant, et j’ai reçu au cœur une parole à moi seul destinée, venue du fond des âges, et pour l’éternité : « je t’aime. »

Il n’est qu’en Toi

Parfois, j’ai très envie d’arrêter d’espérer. De m’asseoir là, sur le bord de la route, et regarder la vie passer.

À qui je dois la vie

J’en ai vus, de ces regards levés, mouillés, papillonnants, qui te demandent pourquoi leur cœur leur fait mal à ce point ou qui est cette personne qui remplace papa dans le lit de maman.

On peut croire en l’amour

Un regard d’un amour forgé, forgé par des siècles de complicité, des millénaires d’amour, et cent vies partagées.