Il n’est qu’en Toi

le

Candles

Parfois, j’ai très envie d’arrêter d’espérer. De m’asseoir là, sur le bord de la route, et regarder la vie passer. Me laisser couler dans la boue, prendre racine, pourrir, sécher, retomber en poussière et m’envoler. Me laisser écraser, broyer, éparpiller. Baisser les bras, les yeux, les oreilles, arrêter de penser, d’agir, et même, tiens, de prier.

Ou au contraire me faire planter des cheveux tout neufs, faire un lifting, des UV, de la muscu, et un régime. Aller à Ibiza faire le con sur un dancefloor, picoler, me faire un rail de coke, m’éclater, ne plus penser qu’à moi.

Dire que la religion, c’est pour les cons, source de toutes les guerres. Que les différences filles/garçons sont des stéréotypes qu’il faut éradiquer. Quoi encore ? Je sais plus.

Parfois, oui, je me dis : demain j’arrête. C’est tellement compliqué d’être catho.

Et puis, sans crier gare, l’Esprit m’effleure. C’est Marie, son sourire, son regard, posé sur une statue tranquille. C’est le témoignage d’un chrétien d’Irak. Une photo du bienheureux Pier-Giorgio Frassati. Une prière de Thérèse, «rien que pour aujourd’hui». Le courage de Benoît XVI. Un gamin haut comme trois missels qui pose une marguerite près d’une icône.

Alors je sens en moi, malgré toute ma fatigue, mes faiblesses, mes lassitudes, malgré toutes mes révoltes, mes cicatrices, et les combats perdus, je sens encore, et encore, et encore, un parfum très léger, une flamme fragile et pure, un amour entêtant et entêté, un appel, une suavité sans nom et sans limite, une Présence immense et humble, un bonheur inouï et éternel, une beauté plus belle encore qu’un coucher de soleil, un brasier titanesque qui me brûle sans me consumer, Dieu, Dieu, Dieu, en Jésus, présent !

Et alors je m’arrache encore à la fange, à ma gangue, à ma gangrène, alors et par sa main je me relève, je fais ce pas de plus dans la foi, l’espérance, et la charité, que je pensais bien ne pas faire, parce que, mon Dieu, Tu es tout !

Il n’est qu’en Toi que je peux exister…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s