Se souvenir de moi

le

Je ne sais pas pourquoi, l’autre jour en me connectant à l’interface de gestion d’un site Web, au moment de cocher « se souvenir de moi », j’ai buggué. Je suis resté bloqué, souris en l’air, ou presque, et me suis demandé : « mais au fait, quand je ne serai plus là, y aura-t-il quelqu’un pour se souvenir de moi ? »

Oh, bien sûr, j’ai des proches, je suis papa, mais déjà mon grand-père est un souvenir flou dans ma mémoire, quant à savoir qui il était vraiment, et quels étaient ses rêves… Au-delà, c’est le brouillard total : à trois générations, je n’ai même plus de nom, pas une seule image, c’est comme s’ils n’avaient jamais existé. Et, je le sais, pour travailler dans la communication et les « plus si nouvelles » technologies, plus on progresse, plus la mémoire devient volatile. On connaît peu ou prou le visage de Néfertiti, mais des pola des années 70 sont déjà effacés. Les Égyptiens anciens ont gravé dans la pierre, l’espérance de vie moyenne des premiers CD-Rom est de 25 ans. Pas d’espoir, donc, en la technique, pour ce qui est de la mémoire à long terme…

Et là-dessus, comme si cela ne suffisait pas, m’est venue une autre idée : au fond, est-ce que je me connais moi-même ? Est-ce que je suis moi-même toujours fidèle à ce que je suis vraiment, est-ce que à chaque instant je me souviens de moi, je me souviens d’être moi ?

Non, pas vraiment.

Je crois qu’Un seul connaît ce moi que je trahis parfois, celui qui m’a rêvé avant de me créer. Celui qui m’aime, dès avant que je sois. Lui fait mieux que se souvenir de moi : Il m’éternise. Il me propose la Vie qui ne finit pas.

Il garde la mémoire inviolable et ineffaçable de ce que je suis, moi. Tel qu’Il m’a désiré. Tel qu’Il m’a aimé, m’aime, m’aimera. Me ressourcer en Lui, dans l’oraison, la louange, la supplication, l’Écriture sainte, les Sacrements, son Église, et dans la Charité active, et la Mission – deux odeurs agréables à Dieu, plus que les plus coûteux encens – en faisant ça, oui, plus que jamais, je prends le temps de me re-situer, recentrer, épurer, apurer, délivrer, pardonner, guérir, bref, de me souvenir de moi.


Image publiée sous licence Creative Commons à l’adresse : http://www.flickr.com/photos/meditant/2942318752/

Publicités

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Deuxième billet, deuxième claque pour ma part ce soir. Tu as le don de mettre des claques par écrit non ? 😉
    Je vais devoir te lire plus souvent, ça m’inspire beaucoup, je sais pas pourquoi. Sûrement que je m’identifie aux personnages/situations. En tout cas merci, ça m’apporte des réponses, j’arriverai peut être à progresser grâce à toi et grâce à Lui. 🙂

    1. icatho dit :

      Tu sais que j’écris des chansons aussi ? Un jour il faudra qu’on se voie IRL et que tu me fasses écouter ce que tu fais !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s